INSTITUT POUR LA RECHERCHE, LE DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE ET LA COMMUNICATION

Accueil > Actualité > UN PROJET DE RECHERCHE OPERATIONNELLE EN COURS SUR « (...)

UN PROJET DE RECHERCHE OPERATIONNELLE EN COURS SUR « LE REPASSAGE DES SEINS, L’ALLAITEMENT ET LA MORTALITE INFANTILE DANS 3 REGIONS DU CAMEROUN : EST, LITTORAL ET OUEST ».

UN PROJET DE RECHERCHE OPÉRATIONNELLE EN COURS SUR « LE REPASSAGE DES SEINS, L’ALLAITEMENT ET LA MORTALITÉ INFANTILE DANS 3 RÉGIONS DU CAMEROUN : EST, LITTORAL ET OUEST ».

Dans le cadre de la recherche opérationnelle, IRESCO et l’Università Cattolica del Sacro Cuore en Milan sont en train de conduire avec la collaboration de RENATA un projet de recherche opérationnelle sur « le repassage des seins, l’allaitement maternel & la mortalité infantile au Cameroun ». En effet, le repassage des seins des jeunes filles (08-17 ans) est une pratique fortement observée au Cameroun, et principalement dans les régions du Centre, de l’Est, du Littoral et de l’Ouest. Selon les experts médicaux, cette pratique pourrait contribuer à l’infection, à la fièvre, aux lésions tissulaires et à la destruction complète des glandes mammaires, conduisant éventuellement au cancer du sein (Département d’État américain, 2010). Le repassage des seins est considéré comme une violation des droits de l’homme par les Nations Unies. C’est en réponse à cette pratique néfaste pour la santé des jeunes filles, que Università Cattolica del Sacro Cuore en collaboration avec IRESCO et le RENATA ont élaboré un projet de recherche opérationnelle visant à réduire significativement cette pratique culturelle néfaste à la santé des femmes au Cameroun.
Ce projet a pour but de tester deux approches alternatives d’intervention visant à réduire la pratique du repassage de seins, afin d’identifier celle qui a un meilleur impact à moindre coût. A cet effet, le design d’un essai contrôlé randomisé avec groupe témoin et divers traitements a été conçu.
Les objectifs de ce projet sont de mettre en évidence les raisons de la perpétuation du repassage des seins au Cameroun, en examinant sa corrélation avec l’allaitement et la mortalité infantile, et de tester une intervention capable de réduire sa prévalence. De manière spécifique, il s’agit (i) d’évaluer de manière rigoureuse la prévalence du repassage des seins dans les régions ciblées ; (ii) Identifier les raisons de la persistance de cette pratique ; et (iii) d’évaluer les conséquences néfastes potentielles sur la santé associées au repassage des seins, telles que la réduction de la durée de l’allaitement et la mortalité infantile/infantile.
La cible du projet est constituée des mères et des filles âgées de 8 à 15 ans dans trois régions (Est, Ouest et Littoral) du Cameroun.
La recherche comporte trois volets principaux : (i) une enquête de base, qui est déjà terminée, (ii) une intervention alternative, qui est en cours et (iii) deux collectes de données supplémentaires (c’est-à-dire une collecte de données à mi-parcours et une collecte de données finale), non réalisées.

Le dispositif prévoit une collecte de données quantitatives de base avant le début de l’intervention et éventuellement deux collectes de données supplémentaires (c’est-à-dire une collecte de données à mi-parcours et une collecte de données finale). La durée du projet est d’un, an mais avec des interruptions dans le calendrier de la mise en œuvre.